Conseils de lecture de nos professeurs

Balzac/Stendhal : le roman à l’honneur.

balzacstendhal2

– Honoré de Balzac, La Cousine Bette, Gallimard, Gallimard, coll. « Folio », 2007
– Honoré de Balzac, L’Épicier. Le Notaire, éd. Manucius, 2009
– Honoré de Balzac, Les Parisiens comme ils sont, G.-F., 2014
– Philippe Berthier, Stendhal. Vivre, écrire, aimer, éd. de Fallois, 2010
– Gérard Gengembre, Balzac. Le Napoléon des lettres, Gallimard, coll. « Découvertes », 1992
– Julien Gracq, En lisant en écrivant, José Corti, 1980
– Boris Lyon-Caen, Balzac et la comédie des signes. Essai sur une expérience de pensée, Presses Universitaires de Vincennes, 2006
– Stendhal, Le Rouge et le noir, G.-F., 2013
– Stendhal, La Chartreuse de Parme, Le livre de poche, 2000

La littérature libertine du XVIIIème siècle

– Vivant Denon, Point de lendemain, coll. « Folio »
– Louvet, Les amours de Faublas, coll. « Folio »
– Michel Delon, Le Principe de Délicatesse, Albin Michel
– Michel Delon, Diderot cul par-dessus tête, Albin Michel

1600, aux origines de la conscience européenne

Montaigne

– Edition Villey (PUF, Quadrige) en langue originale
– Edition collective, Pléiade, 2007
– Edition modernisée, Quarto, 2009

– A. Tournon Montaigne en toutes lettres 1989
– J. Starobinsky, Montaigne en mouvement, 1982
– J. Lacouture Montaigne à cheval 1996

Shakespeare

– Traduction Bonnefoy (Folio)
– Traduction Markovitz (Babel)
– Traduction Collin (Théâtrales)
– Traduction Deprats (Pleiade)

– P. Greenblatt, Will le Magifique
– Margaret Jones Davies, Le théâtre du monde
– Ian Kott, Shakespeare notre contemporain, Payot, Champs

Cervantès

– Traduction Canavaggio (Pléiade)
– Traduction Shulman (Points Seuil)

– C. Fuentes Cervanres ou la critique de la lecture, 2006
– Graham Greene, Monsignore Quichotte

Jean Delabroy

– Pense à parler de nous chez les vivants, Verticales, 1997
– Dans les dernieres années du monde, 2005, Verticales
– La Séparation des songes, Tapuscrit, 2010

Vivre avec les livres

Robert Antelme, L’Espèce humaine

Erich Auerbach, Mimésis. La représentation de la réalité dans la littérature occidentale
Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement. Voyages en France
Roland Barthes, Comment vivre ensemble. Simulations romanesques de quelques espaces quotidiens

Walter Benjamin, Enfance berlinoise
Walter Benjamin, Je déballe ma bibliothèque
Maurice Blanchot, L’Amitié

Patrick Boucheron et Mathieu Riboulet, Prendre dates (Verdier, 2015)

Elis Canetti, La Langue sauvée

Barbara Cassin, La Nostalgie – quand donc est-on chez soi ?

Paul Celan, La Rose de personne

Josef Czapski, Proust contre la déchéance. Conférences au camp de Griazowietz (1940-41) (Noir sur Blanc, 2011)

Georges Didi-Huberman, Images malgré tout
Maylis de Kérangal, A ce stade de la nuit
Marielle Macé, Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011)
André Malraux, L’Homme précaire et la littérature,
André Malraux, Le Musée imaginaire
Pierpaolo Pasolini, Qui je suis
Jean Paulhan, Les Fleurs de Tarbes
Jean Paulhan, La Vie est pleine de choses redoutables
Rainer Maria Rilke & Balthus, Mitsou, histoire d’un chat
Georges Perec, Penser, classer
Jorge Semprun, L’Ecriture ou la vie
Judith Schlanger, La Mémoire des oeuvres

Source : à voir, à lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s