Molière, la biographie de Georges Forestier

Pour compléter les 2 cycles que nous consacrons cette saison à Molière, nous sommes très heureux de vous annoncer que Georges Forestier viendra nous présenter le formidable ouvrage qu’il vient de lui consacrer, le jeudi 13 décembre à 13h.

Capture d_écran 2018-11-08 à 23.28.25

Florence Naugrette, qui avait l’an passé annoncé cet ouvrage écrit par son collègue de la Sorbonne Georges Forestier, est heureuse de vous annoncer sa parution et de vous en recommander la lecture:

Georges Forestier, Molière, Gallimard, coll. « NRF  Biographies », 2018.
En voici la présentation, et une critique très bien informée:

« Claudel Résolument contemporain »

Florence Naugrette vous invite à assister au colloque « Claudel résolument contemporain » dont vous trouverez le programme joint.
Il est nécessaire de réserver pour le vendredi 21 septembre, où se tiendra, à 11h, dans la salle Louis Liard (voir plan joint) une table-ronde des metteurs en scène Eric Ruf, Daniel Mesguich, Yves Beaunesne et Christian Schiaretti, animée par Florence Naugrette, il faut, pour passer la barrière des vigiles à qui une liste d’inscrits sera communiquée, se signaler au préalable d’ici le jeudi 20 septembre auprès de la responsable de la Société Paul Claudel, Renée Sainte Marie Perrin, à cette adresse: societe-paulclaudel@orange.fr

Capture d_écran 2018-09-20 à 18.40.29

Capture d_écran 2018-09-20 à 18.41.01Capture d_écran 2018-09-20 à 18.41.21

Retrouvez Jean Delabroy

Cette pièce est issue d’une commande passée par le Conservatoire de Châtillon pour ses différentes classes d’art dramatique. La scène a lieu à Vienne (Autriche), précisément dans la Grande Gare, et se passe au début de septembre 2015. Elle retrace l’arrivée de nombreux réfugiés, qui demandent à passer en Allemagne, les incidents, quelques-uns violents, que […]

Invitation au 1er Carré Littéraire

Les Mardis de la Philo sont heureux de vous inviter le 6 décembre prochain, entre 18h et 22h, à une déambulation littéraire dans le périmètre du Carré Rive Gauche, à la rencontre d’auteurs : Lydie Salvayre, Alice Ferney, Laurence Debray, Jean-Philippe Toussaint, Négar Djavadi, Kéthévane Davrichewy, Laurent Binet, Guillaume Poix, François Nelidov, Patrick Boucheron, Ali Zamir, Dominique Dyens, Raphaèle Bernard-Bacot, Alexandra Lapierre, Pauline Prévost-Marcilhacy, Philippe Courroux, Sophie Lemp, Édouard Dor, Aboubakr Chraïbi, Marie-Bénédicte Diethelm, Jean Delabroy, Massimo Nava, Lucile Gubler, Olivier Borst, Charles Pépin, Olivia Gazalé…

CarréLittéraire_Invitation

Molière, à l’invitation de Florence Naugrette

Florence Naugrette invite les abonnés des Matinées de la Littérature à la retrouver au

COLLOQUE INTERNATIONAL
Si Molière m’était conté…
 
8, 9 et 10 novembre 2017
Université Paris-Sorbonne
Organisé par Georges Forestier, Florence Naugrette, Elodie Bénard et Marc Douguet.
Lieux : Université Paris-Sorbonne les 8 et 9 novembre
Maison de la Recherche les 9 et 10 novembre
Inscription gratuite et obligatoire avant le 6 novembre sur http://obvil.paris-sorbonne.fr/colloque-moliereUne pièce d’identité sera demandée à l’entrée.
 
Anecdotes, comédies dont Molière est le héros, romans, tableaux, films : la vie et l’œuvre de Molière sont génératrices d’histoires. La tentation de la fiction se manifeste dès les premiers textes qui lui sont consacrés, à commencer par les Nouvelles nouvelles (1663), où Donneau de Visé retrace le parcours fictif d’un auteur dont la réussite est bâtie sur la chance, l’absence de scrupules et des soutiens parmi les « gens de qualité » ou la Vie écrite par Grimarest (1705), « un des plus faux et des plus ennuyeux romans qui aient jamais paru », selon Jean-Baptiste Rousseau. Cette tendance s’accentue aux siècles suivants, où se développe le mythe moliéresque, relayé par les biographes et les critiques, mais aussi par les institutions culturelles, artistiques et scolaires.
Chercheurs et professionnels du théâtre évoqueront divers aspects de cette « mise-en-légende » de l’artiste, afin d’éclairer le rôle de la fiction dans la réception de Molière.
Vous trouverez l’affiche et le programme en pièces jointes.
Affiche

1er juin 18h – Maison de Chateaubriand

 

« Littérature des Images » ou « littérature des Idées » ?
Animée par Jacques-David Ebguy (Université Paris Diderot)

Le thème : « Littérature des idées » vs « Littérature des images » : formulée par Balzac, l’opposition, de Chateaubriand à George Sand, de Mme de Staël à Hugo, court tout au long du XIXe siècle. D’un côté, prolongeant le XVIIIe siècle philosophique, une littérature abstraite, une écriture sèche, analytique, orientée par la raison, de l’autre, une littérature des passions, du rêve, une écriture du lyrisme et de l’image. Faut-il « convaincre par la raison » ou « entraîner par l’imagination » ? Faut-il se méfier des outrances de l’imagination ou en célébrer le pouvoir d’éclairage, la force d’emportement ? Entre les deux voies, la littérature française – poésie, récit ou prose d’idées – oscille ou vise une forme de synthèse (les idées avec les visions).

Cette deuxième rencontre-débat se propose de préciser les termes de cette opposition, sur laquelle nous vivons encore, d’en suivre les manifestations dans notre modernité et d’en mesurer les enjeux à la fois esthétiques, philosophiques et idéologiques, dans un temps de démocratisation et de sécularisation.

Les intervenants :

Philippe Dufour, professeur de littérature française du XIXe siècle à l’Université de Tours, chercheur associé à l’Institut des textes et manuscrits du CNRS, est rédacteur en chef de la revue électronique flaubert.revues.org et a notamment publié Le Roman est un songe (Seuil, 2010), et La Littérature des images (La Baconnière, 2016). Il travaille désormais sur la façon dont le réalisme pense la démocratie.

Françoise Mélonio, professeur émérite de l’Université Paris IV-Sorbonne, ancienne directrice des études et de la scolarité de Sciences Po Paris, est spécialiste de Tocqueville et de l’Histoire intellectuelle et littéraire du XIXe siècle. Elle achève actuellement la publication des Œuvres complètes de Tocqueville (Gallimard) et participe à l’édition des œuvres de Benjamin Constant.

Informations pratiques : Jeudi 1er juin à 18h dans la bibliothèque de la Maison de Chateaubriand. Gratuit mais sur réservation au 01 55 52 13 00 ou reservations-chateaubriand@hauts-de-seine.fr